Menu
Logo du site C'est évident ?

C'est évident ?

La ville appartient aux hommes

Par Nogat le mercredi, 11 juin 2014 - Vous √™tes certain ?

Un article sur la ville faite pour les hommes dans T√©l√©rama du 28/5/14, un article dans Lib√© du 3/6/14. Et voil√† notre soci√©t√© machiste qui est mise en valeur dans la ville. Cette √©vidence ne m'√©tait pas apparue jusqu'√† pr√©sent. Peut-√™tre parce que les activit√©s sp√©cifiques aux "filles" ne m'ont jamais int√©ress√©es. Peut-√™tre parce que d'allure sportive un peu masculine et g√©n√©ralement en pantalon, j'ai toujours √©t√© invisible aux hommes en rut et je n'ai jamais √©t√© harcel√©e en tant que femme ! Je trouvais tr√®s bien qu'on propose des jeux de boule pour les personnes √Ęg√©es (des hommes), des skate-parks pour les jeunes (des ados masculins), des stades pour petits et grands (encore majoritairement des hommes). Je trouvais int√©ressant qu'il y ait des terrasses de caf√© pour les beaux jours (majoritairement des hommes) et des bistrots avec t√©l√© (branch√©s sur le foot ou les comp√©titions automobiles, tr√®s masculines). Sans r√©aliser que la ville n'√©tait pas d'un usage mixte mais qu'elle avait √©t√© surtout pens√©e par et pour les hommes.

En effet, quels sont les espaces publics o√Ļ les femmes peuvent se sentir √† l'aise et en s√©curit√© pour fl√Ęner dans la ville en dehors des rues commer√ßantes ? Quels sont les espaces publics adapt√©s aux petites filles ou aux jeunes filles ? Seuls les jardins d'enfants sont pr√©vus pour accueillir la m√®re et ses jeunes enfants (gar√ßon ou fille). Rien apr√®s 5 ou 6 ans. En fait, 75% du budget loisir des communes b√©n√©ficie aux m√Ęles ! Et une femme immobile en ville est g√©n√©ralement une prostitu√©e. Les femmes sont condamn√©es √† marcher sans s'arr√™ter dans certains quartiers si elles veulent √©viter d'√™tre harcel√©es ou simplement reluqu√©es et siffl√©es et √† √©viter de marcher seules la nuit.

La ville n'est pas seulement hostile aux handicap√©es ou aux personnes √Ęg√©es (qui manquent de bancs pour se reposer, ne pouvant faire √† pied de longues marches d'une traite sans se reposer), elle est aussi hostile aux femmes, elle est le royaume des m√Ęles, de 7 √† 77 ans ! Alors que les femmes sont 53% des √™tres humains. Ce sont les femmes qui, majoritairement, se d√©placent en ville, souvent √† pied et dans les transports en commun, pour aller faire les achats, pour fr√©quenter les associations ou les lieux de culture. Et rien n'est pens√© pour elles.

Si cette r√©flexion vous int√©resse, l'agence d'urbaniste a'urba a √©tudi√©, en 2010, l'usage de la ville par le genre : les femmesCette √©tude concerne la ville de Bordeaux mais la majorit√© des remarques est en fait valable pour l'ensemble des villes. Vous regarderez la ville d'un autre Ňďil. Bien des √©vidences sont mises √† mal.

P.S. : La lecture de l'√©tude est d√©conseill√©e aux anti th√©orie du genre, car elle fait constamment r√©f√©rence au genre

Commentaires

Le vendredi 13 juin 2014 par Jacques

La ville appartient aux hommes, comme les femmes et tout le reste, c'est √©tonnant comme on ne s'en rend pas compte. Regardez comme les mots sont m√©prisants envers les femmes (gar√ßon, garce - bonhomme, bonne-femme - salaud, salope... vous entendez la nuance ?). Regardez comme la soci√©t√© la√Įque est impr√©gn√©e de religiosit√© dans son langage (Mon Dieu, Adieu, Dieu merci, je prie pour...) et de sexisme (putain ! c'est le bordel ici..). La modernit√© a invent√© l'√©galit√© hommes-femmes, mais c'est de la foutaise : quelle place les √™tres humains peuvent-ils conc√©der aux femmes dans une soci√©t√© pens√©e et r√©p√©t√©e au masculin, par les hommes et les femmes √† longueur de journ√©e. Soci√©t√©, politique, entreprises, √©conomie... c'est genre nike ta m√®re : compl√®tement naze, genre si√®cles obscurs.

Le vendredi, 13 juin 2014 par Nogat

Tout à fait d'accord.

- Haut -