Le soleil se lève à l'est ou à l'orient ou au levant ? Il se couche à l'ouest ou à l'occident ou au ponant ?

On parle de l'Europe de l'Ouest et de l'Europe de l'Est. Les Balkans sont classés Europe du Sud-est. Il s'agit en fait de notions plus politiques que géographiques : la Grèce fait-elle partie de l'Europe de l'Ouest ou du Sud-est ? La Roumanie est-elle à l'Ouest ou à l'Est ? L'Albanie est-elle à l'Est ou au Sud-est ? La Pologne est-elle à l'Est ou à l'Ouest ?

Le mot Occident vient du latin occidens, participe présent du verbe occidere. Ce verbe signifie tomber à terre, succomber (occire) ou se coucher quand il s'agit du soleil. Occident et Orient ne sont que 2 points cardinaux, à l'origine.

Dans L'invention des continents (Larousse 2009), Christian Grataloup, spécialiste de géohistoire (une discipline à développer), explique que c'est Isidore de Séville qui, au début du 7e siècle, a représenté le monde connu en 3 continents : Europe, Asie et Afrique. Le terme même d'Europe ne se vulgarise qu'à partir du 16e siècle. Il n'est pas encore question d'Orient et d'Occident, mais des 4 continents (Europe, Asie, Afrique et Amérique, l'Océanie étant absente jusqu'en 1812).

fontaine_4_continents_rome.jpg

Fontaine des 4 continents, place Navona à Rome

Au 20e siècle, avec la guerre froide, on rejette le bloc communiste hors de l'Occident, prouvant par là que la définition est plus politique que géographique. L'Occident regroupe l'Europe non communiste, l'Amérique du Nord (mais pas l'Amérique du Sud !), l'Australie et la Nouvelle Zélande. On peut donc en conclure qu'en dehors de l'Europe l'Occident est surtout anglophone. L'Amérique du Sud est-elle trop latine ou trop indienne pour être intégrée à ce grand fourre-tout ?

Le mot Occident est encore plus flou, voire vide de sens, quand il est pris pour synonyme du monde moderne et technologique, dans un contexte de mondialisation, par opposition aux "pays du tiers monde" ou "pays sous-développés". Le Japon ou la Corée du Sud deviennent alors occidentaux, parce que technologiquement modernes. Toyota, Suzuki, Sony, Nintendo, Toshiba ou Samsung sont-elles des entreprises occidentales ou orientales ? Voir à ce sujet Civilisation, piège à cons.

L'Orient est multiple. On parle de Proche-Orient. Cette dénomination a été imaginée par les diplomates français de la fin du 19e siècle. C'est une indication géographique en fait très floue. Selon les sources, elle regroupe un ensemble de pays arabes : Irak, Palestine, Israël, Jordanie, Liban et Syrie. On y ajoute souvent l'Egypte et la Turquie (qui n'est pas un pays arabe). Mais quid de Chypre, à moitié turque ? Certains y rajoutent l'Azerbaïdjan (mais pas l'Arménie). Les Anglo-saxons y ajoutent l'Arménie et la Géorgie, mais pas l'Iran. Alfred Mahan, un théoricien militaire américain a inventé en 1902 la notion de Moyen-Orient pour englober tous ces pays (y compris l'Iran), y rajouter la péninsule arabique (Arabie Saoudite, Yémen, Bahreïn, Qatar, Oman, Emirats arabes unis) et le Koweït. Les limites de l'Extrême Orient sont elles aussi très floues : sous ce nom sont regroupés la Chine, le Japon, les 2 Corées et ce qu'on appelle l'Asie du Sud-est, du Cambodge à la Papouasie. On y rajoute un Extrême-Orient russe pour les régions qui bordent le Pacifique.

Et l'Inde, le Pakistan, l'Afghanistan, les pays turcophones entre Iran, Russie et Chine ? Curieusement, ils ne font partie ni de l'Orient ni de l'Occident !

Quant au Maghreb, qui regroupe Maroc, Algérie et Tunisie, le mot est ancien, déjà employé par les géographes du Moyen Age, et il signifie "le couchant", par opposition au Machrek, "le levant", appliqué aux pays arabes de l'Egypte à l'Irak, hors péninsule arabique. On pourrait donc dire que le Maghreb est à l'ouest ou à l'occident, alors qu'il est actuellement considéré comme une région de pays arabes et assimilé à l'Orient ! Ne parle-t-on pas d'orientalisme pour désigner certaines peintures d'Ingres ou de Delacroix ? Le rêve orientaliste du 19e siècle et du début du 20e siècle passe aussi bien par le harem ottoman que par les paysages du Maghreb et la colonisation de l'Algérie. Le peintre orientaliste Etienne Dinet (1861-1929) a vécu au moins 6 mois par an en Algérie entre 1887 et 1929. Il a appris l'arabe et s'est converti à l'islam. Mais son Orient était uniquement l'Algérie (en dehors d'un pèlerinage à La Mecque) ! Le théologien et philosophe Augustin d'Hippone (Annaba) était berbère et l'empereur Septime Sévère carthaginois. Etaient-ils orientaux ?

etienne_dinet_premiers_pas.jpg

Premiers pas, Etienne Dinet

Rappelons que, pour les Romains, le Maghreb était un ensemble de provinces romaines, appelées Mauretania, Africa et Cyrenaica, au même titre que la Gaule et l'Hispania.

Proche ou Moyen Orient sont-elles des notions scientifiques, sérieuses et rationnelles pour un géographe ou un historien ?

Au 3e siècle, pour faire face aux invasions barbares, l'empereur Dioclétien crée un duumvirat : Dans la partie orientale (Balkans, Grèce, Proche Orient et Egypte), la langue administrative est le grec et Dioclétien est empereur romain d'Orient, tout en restant le seul empereur romain. Dans la partie occidentale (Italie, Gaules, Espagnes, Afrique du nord, région du Danube), la langue administrative est le latin et Maximien Hercule est co-Auguste, empereur romain d'Occident.

L'Empire romain d'occident disparaît en 476 et l'Empire romain d'orient existe pendant 1000 ans, jusqu'à sa chute en 1453 (prise de Constantinople par les Ottomans). On l'appelle empire byzantin à partir du 16e siècle : l'historien allemand Hieronymus Wolf (1516-1580) a inventé cette expression pour son livre Corpus Byzantinæ Historiæ (1557). Traducteur de textes grecs en latin, il fait partie de ces intellectuels du 16e siècle, qui veulent valoriser la culture grecque.

Les "byzantins" ne se sont jamais appelés byzantins, car ils se considéraient citoyens romains. On continue pourtant à utiliser cette appellation aujourd'hui : Au Musée du Louvre, du 28/10/12 au 12/1/13 se tient une exposition intitulée Chypre entre Byzance et l'Occident, IVe-XVIe siècle. Il y est question, dans le dossier de presse, d'une province de l’Empire romain d’Orient qui commence à devenir byzantin, d'une île qui redevient byzantine au Xe siècle, d'une île qui devient au XIIe siècle un enjeu stratégique entre Orient et Occident, pendant les croisades.

art_byzantin.jpg

Art Byzantin de Sicile

Au moment des croisades, Foucher de Chartres, qui décrit la 1e croisade et Odon de Deuil, qui décrit la 2e croisade, parlent seulement de l'empereur de Constantinople (ou des Grecs) et des Grecs, et dans leurs écrits, les Arabes ou les Turcs les appellent roumis (romains). Foucher de Chartres, dans son récit de la 1e croisade, parle des païens orientaux pour désigner les Turcs, mais c'est une simple indication géographique, peu fréquente dans son récit. Ce qu'on a appelé les Etats latins d'Orient ne fait pas partie de leur vocabulaire. C'est encore une invention postérieure.

Le mot d'Orient ne se développe qu'à partir du 17e siècle. En 1773, les Francs-maçons créent le Grand Orient de France, en référence à l'Orient, symbole de là d’où viens la lumière. Le vénérable Maitre est toujours situé à l'Orient, point cardinal probablement symbolique du divin. Puis, vient la mode de l'orientalisme dont il a été question avec le Maghreb.

Le 16e siècle a été très créatif dans ses appellations : il a imaginé l'empire byzantin, la Renaissance, le Moyen Age, l'architecture gothique (des Goths, ces barbares germains !). Il voulait prouver l'importance de l'héritage culturel grec tout en se démarquant des siècles précédents qu'il a dévalorisés. On a ensuite parlé des siècles obscurs (dark ages en anglais) pour décrire le haut Moyen Age et regroupé sous l'appellation Moyen Age 1000 ans d'histoire.

gothique_cathedrale_reims.jpg

Cathédrale gothique de Reims

Nous avons vu que les mots Orient et Occident sont des mots si imprécis qu'ils peuvent être utilisés pour dévaloriser une région et survaloriser une autre région du monde, de manière très subjective. Il en est de même avec le mot Moyen Age. On parle de Moyen Age pour désigner cette période entre l'Antiquité (avant 476) et l'époque moderne (après 1453) dans ce qu'on appelle "la civilisation occidentale". Il est déjà absurde d'englober mille ans d'histoire sous le même vocable. C'est encore plus étonnant d'utiliser ce mot pour l'appliquer au monde arabo-musulman d'avant l'empire ottoman. Il est vraiment très surprenant de parler de Chine médiévale, de Japon médiéval ou d'Inde médiévale. Quant à l'Amérique précolombienne !

Malgré les protestations d'historiens ou de géographes, on continue allègrement à décrire le monde avec des mots qui égarent ou trompent, sans réaliser que nous inventons des réalités avec les mots que nous employons. Et les conséquences ne sont pas anodines : Entre Orient et Occident, on invente un monde avec des chocs de civilisations, des identités nationales, une culture occidentale sûre de sa supériorité culturelle et technique, vécue comme une colonisation culturelle par les orientaux frustrés de la perte de grandeur de leur civilisation orientale.

Si Orient et Occident redeviennent de simples points cardinaux, on peut espérer que Rhazès, Avicenne, Averroès, Maïmonide, Ibn Batuta, Aryabhata, Bhâskara, Su Song, Huà Tuo, Hippocrate, Galien, Galilée, Copernic, Pasteur, Einstein, Flemming, Fermi…, ainsi que leurs équivalents contemporains, soient simplement des scientifiques appartenant au patrimoine mondial de l'humanité, même s'ils ont une origine géographique précise.

lever_soleil.jpg

Lever de soleil à l'orient

Les moins de 20 ans vous diront que Gangnam Style, du chanteur coréen Psy (vidéo actuelle la plus regardée au monde sur You Tube), n'est une chanson ni d'Orient ni d'Occident. Cette question leur paraîtrait d'ailleurs absurde. Comme il est absurde que des imams pakistanais s'opposent actuellement à la vaccination contre la polio sous prétexte que le vaccin est un complot de l'Occident et qu'il est haram (impur) ! Qui se rappelle encore que la médecine arabe (dite souvent orientale), héritière de la médecine grecque, a été très en avance sur la médecine dite occidentale entre le 8e et le 12e siècle et qu'elle a permis à cette dernière d'évoluer, laquelle faisait à son tour évoluer la médecine arabe. Il est aussi actuellement absurde de considérer la Méditerranée comme une frontière entre Orient et Occident quand elle a été si longtemps Mare Nostrum.

Une certitude sans conséquences géopolitiques : orient et occident sont 2 points cardinaux qui désignent l'est et l'ouest !