Barbare

Est déclaré barbare, par les Grecs de l'Antiquité, l'autre qui ne parle pas le grec (il bredouille bar-bar), qui ne sait pas lire, qui ne vit pas à la manière des Grecs. Pour les Romains, le barbarus est un non-Romain. Le barbare est donc, au départ, simplement l'étranger qu'on méprise un peu, qui est souvent imprévisible, non cultivé : les Gaulois sont donc des barbares, comme les Francs, plus tard.

Quand le barbare, qui n'est plus seulement l'étranger, devient-il l'étranger menaçant, sanguinaire, cruel ? Quand il commence à menacer l'Empire romain, comme le font les Germains, les Huns, les Vandales (un nom de peuple passé dans le langage courant comme signe de vandalisme, de destructions sans raison) ou les Goths (on parle ensuite de gothique pour désigner, au départ de manière péjorative, une architecture qui s'éloigne des canons gréco-romains) ? Au Bas Empire, les chrétiens qualifieront de barbares les païens.

gaulois_playmobil.jpg

Barbare Gaulois selon Playmobile

En fait, ce qu'on appelle invasions barbares en français est appelé Völkerwanderung (migration des peuples) en allemand. Le barbare, au Moyen Age ou à la Renaissance, est encore l'étranger, parfois rude ou cruel, mais sans le sens actuel de celui qui peut commettre des atrocités ou de la torture. Entre le 16e et le 18e siècle, les pirates d'Afrique du Nord sont appelés barbaresques et vivent en Barbarie !

Montaigne, en pleine guerre de religion entre catholiques et protestants, dit : Chacun appelle barbarie ce qui n'est pas de son usage. Pour les écrivains romantiques, le barbare et jeune et vigoureux, par rapport à la civilisation raffinée et décadente ! Actuellement le barbare, c'est le représentant de la cruauté, de la violence, de la torture, de la sauvagerie, face au civilisé (qui fait proprement la guerre ?).

On dit donc des djihadistes qui décapitent leurs otages qu'ils sont barbares. L'Etat de l'Utah qui veut réintroduire le peloton d'exécution pour les condamnés à mort est également accusé de pratique barbare : ce qui était accepté il y a peu est déclaré maintenant inacceptable par l'opinion publique. La notion de barbarie est variable d'une époque à l'autre !

Bref, le barbare est barbare parce que ses idées sont d'un autre temps, d'une époque où la pensée était magique, religieuse, non rationnelle, une époque qualifiée de médiévale !

Médiéval

Médiéval est un adjectif créé au 19e siècle, qui a peu à peu remplacé l'adjectif moyenâgeux, devenu péjoratif (vétuste, rétrograde) au fil du temps. Dans les deux cas, cela renvoie au Moyen Age, cette expression imaginée pour qualifier 1000 ans, entre la chute de l'Empire Romain (476) et la prise de Constantinople (1453). Période décrite souvent comme une période sombre, voire obscure, parfois barbare ! Période entre la glorieuse civilisation gréco-romaine et la Renaissance de cet esprit gréco-romain. Les Italiens Pétrarque ou Boccace célèbrent le retour à l'antique à une époque qualifiée ensuite de Renaissance italienne, mais en fait située dans ce que nous appelons traditionnellement le Moyen Age (fin 14e, 15e siècle). En fait, Pétrarque (qui a vécu à Carpentras et à Avignon) et Boccace s'opposent aux papes d'Avignon comme à Byzance et veulent valoriser l'Italie, en idéalisant Rome et dévalorisant les autres pays.

boccace.jpg

Boccace

Au 16e siècle on invente les terreurs de l'an mil (légende reprise 19e siècle). Au 17e siècle, on invente cet âge moyen entre Antiquité et 16e siècle et la Renaissance est elle-même inventée au 19e siècle ! Stendhal, Balzac ou Hugo participent à la légende de survalorisation de l'antique (on redécouvre les ruines romaines) et de dévalorisation de l'art médiéval (ils ne savent pas représenter la nature !). Le rejet politique de la féodalité, qui débute avec Louis XIV, s'amplifie dans les siècles suivants. Les clichés historiques se multiplient : l'histoire est alors au service de la propagande royaliste puis républicaine. Le Moyen Age devient une époque d'obscurantisme intellectuel, religieux, politique. Michelet parle d'âge sombre et propage même la légende du droit de cuissage !

Des historiens contemporains (Jacques Heers, Régine Pernoud ou Jacques Le Goff) ont tenté de casser ces clichés, de contester même la validité de regrouper en une seule période 1000 ans d'histoire. En vain pour l'instant, car la communauté des historiens hésite à trouver une autre chronologie. Le langage courant (et les médias) continue d'employer les termes de moyenâgeux ou de médiéval pour désigner ce qui est jugé comme rétrograde, anachronique, voire barbare !

Les terroristes islamiques sont donc obligatoirement barbares et médiévaux.

Certes, ils sont cruels, impitoyables, fanatiques, incultes, mais pourquoi tous ces attributs seraient-ils caractéristiques du Moyen Age plutôt que d'une autre époque ?

Les nazis ou les maoïstes de la Révolution culturelle qui brûlaient des livres, détruisaient des œuvres d'art, assassinaient des gens parce qu'ils étaient juifs, anti nazis ou réactionnaires, c'était au Moyen Age ?

nazis_brulent_livres- photo_getty.jpg

Nazis brûlant des livres à Berlin - photo Getty

Si l'autodafé et l'inquisition ont bien été inventés au Moyen Age, c'est bien en pleine "Renaissance", qu'on brûla des Juifs et des morisques en Espagne, qu'on détruisit de merveilleux documents en écriture maya en Amérique latine !

Le terrorisme est né (comme le mot) au moment de la Révolution Française. Il a été appliqué à des mouvements violents dans le monde entier entre le 19e et le 21e siècle. Ce n'était pas le Moyen Age !

Par pitié, oubliez tous les clichés sur le Moyen Age. L'obscurantisme peut être de tous les pays et de toutes les époques.

8e-13e siècle, âge d'or de la culture et des sciences arabes

Rappelez-vous qu'entre le 8e siècle et le 13e siècle, c'est l'âge d'or de la culture arabe ! Qui a entendu parler de la Maison de la sagesse (Bayt al-Hikma) de Bagdad, qui, à la suite de l'académie de Gundishapur en Perse, était un haut lieu de la traduction des livres de philosophie ou de médecine grecs aux 8e et 9e siècles ? Avicenne, Rhazès, Averroès, Al-Kindi, Abulcassis sont de très grands savants du monde arabe de l'époque, qui ont su reprendre, développer et parfois contredire la science et la médecine gréco-latine. Qui connaît cette cuisine si raffinée du califat abbasside et ses livres de cuisine du 10e et 13e siècle ? Ces livres ont été écrits avant les livres de cuisine médiévaux européens.

galien_avicenne_hippocrate.jpg

Galien, Avicenne et Hippocrate

En Europe à partir du 12e siècle

En Europe, avec un peu de retard, à partir du 12e siècle, on trouve aussi de grands savants ou intellectuels, très représentatifs de l'esprit médiéval. Ils étaient souvent, en même temps, philosophe, médecin ou scientifique, voire théologien. Ils ont pour nom : Abélard, Roger Bacon, Guillaume d’Ockham, Arnaud de Villeneuve, Raymond Lulle, Henri de Mondeville, Albert le Grand, Thomas d'Aquin, etc.

Quant à l'art et à la littérature, rappelons l'amour courtois, les chansons de geste, Chrétien de Troyes, Rutebeuf, Villon, Dante, Pétrarque, Boccace, Chaucer… sans parler de la musique qui mériterait d'être davantage connue.

Et la gastronomie médiévale européenne mérite, elle aussi le détour.

Stop à la caricature de médiéval vu à travers un film comme Les Visiteurs (ce n'est qu'un film qu'on aime ou pas, mais pas une leçon d'histoire médiévale). Stop à définir comme médiévale toute pensée sclérosée, rigide ou intolérante.

Les fanatiques islamistes ne sont pas médiévaux, ils sont bien contemporains, héritiers d'une histoire contemporaine, d'une pensée contemporaine, avec des techniques de communication ou d'exécution très modernes. Ils se justifient de leurs actes "barbares" (destructions de monuments et d'œuvres d'art, viol de femmes et d'enfants, tueries, amputations) par une lecture littérale du Coran. Le soufisme (qu'ils combattent) est bien plus ancien que le wahhabisme saoudien, puritain, rigoriste et intolérant dont ils se réclament. Ce salafisme sectaire, interprétation littérale du Coran, n'a rien de médiéval : il débute à la fin du 19e siècle et se développe à partir de 1945, avec le pétrole de l'Arabie Saoudite, les pétrodollars et la protection des USA !