Le Programme National Nutrition Santé, en France, ainsi que le lobby des industries laitières recommandent de manger 3 produits laitiers par jour (lait, yaourt ou fromage).

Certaines diététiques alternatives sont opposées à la consommation de lait et produits laitiers. Parmi tous les arguments avancés, l'un d'eux est le plus souvent utilisé : le lait, c'est pour les veaux. Argument intéressant au niveau culturel : en France, c'est le lait de vache qui est consommé, on oublie donc que le lait, c'est aussi pour les chevreaux, les agneaux, les chamelons et autres mammifères (dont les bébés humains).

Argument intéressant au niveau philosophique : le lait c'est pour les veaux est une affirmation qui renvoie à la théorie du transformisme et à l'affirmation de la fonction crée l'organe. Pour simplifier, disons que le lait est l'aliment du bébé mammifère, que son estomac est prévu pour digérer le lait de sa mère et qu'en grandissant, il n'a plus besoin de ce lait et devient plus ou moins intolérant à cet aliment. C'est pourquoi certains rejettent les produits laitiers et affirment : le lait, c'est pour les veaux.

Avec un peu de cohérence, ne pourrait-on pas suggérer les affirmations suivantes :

Les légumes feuille, c'est pour les herbivores.

Les légumes racines, c'est pour les cochons et autres animaux possédant un groin ou des dents pour fouir le sol.

Les graines et céréales, c'est pour les oiseaux granivores.

La viande, c'est pour les carnivores.

Le poisson et les crustacés, c'est pour les mammifères marins, certains poissons et autres animaux aquatiques.

Quels sont les aliments faits pour les humains ? Les fruits ? Les œufs ? Dans cette logique, mystère !