Une légende est un récit à caractère merveilleux, où les faits historiques sont transformés par l'imagination populaire ou l'invention poétique (définition Larousse).

Les faits historiques sont parfois si lointains ou si transformés qu'on peut facilement croire que la légende ne repose sur rien et qu'elle est un pur récit imaginaire, un mythe.

Par exemple, on a longtemps cru que le déluge était un récit mythique, présent dans de nombreuses cultures : il est décrit en Mésopotamie dans le poème du Supersage (- 1700 av. JC), repris dans l'Epopée de Gilgamesh (-1200), avant d'être repris dans la Bible et dans le Coran avec le récit de l'Arche de Noé.

Puis des géologues ont découvert qu'il y a 7500 ans (ou 5600 ans !), il y aurait pu avoir une catastrophe ou un réchauffement climatique et des inondations très importantes entre Méditerranée et Mer Noire. Hypothèse à confirmer.

deluge.jpg

Arche de Noé, Bible illustrée, Lyon 1555

De même, contes, légendes et récits de marins ont longtemps raconté l'histoire d'animaux marins mythiques et géants qui provoquaient des catastrophes. Jules Verne, dans 20 000 lieues sous les mers, fait le récit d'un animal terrifiant détruisant des navires en les broyant avec ses tentacules gigantesques. Connaissant l'imagination et la superstition des marins d'autrefois, les scientifiques ont longtemps affirmé l'impossibilité de l'existence des calamars géants, comme d'ailleurs de celle des cœlacanthes vivants, dont on ne connaissait que des fossiles, disparus à la fin de l'ère secondaire !

calamar_geant.jpg

Calamar géant

Puis on a découvert en 1938 des cœlacanthes. Et en 2012 on a enfin réussi à filmer des calamars géants vivants.

Quelles autres légendes font encore rigoler les scientifiques actuels, et qui deviendront réalité dans quelques années ? Celle du yéti, etc. ?

Quelle frontière entre scepticisme scientifique et scientisme ? Et si certaines théories, classées pseudo-sciences, étaient comme le calamar géant ou le cœlacanthe : ce qu'on ne peut observer actuellement n'existe pas ? Combien de scientifiques (et de médecins) s'autocensurent actuellement pour éviter les critiques ou les suppressions de crédits ? Peut-il y avoir des sujets d'étude tabous en science ? Une trop grande proximité science - industrie peut-elle neutraliser l'esprit scientifique critique ?

Vaste sujet aux conséquences parfois redoutables pour notre vie actuelle (voir les polémiques actuelles sur les perturbateurs endocriniens et l'effet cocktail chez les abeilles ou sur les effets secondaires des vaccins).